Les chèques

Vol de chéquiers, chèques sans provisions… à cause de nombreux soucis, de plus en plus de commerçants refusent les chèques en l’affichant clairement. En revanche vous ne savez peut-être pas qu’il existe plusieurs types de chèques.

Le chèque barré

C’est le chèque le plus classique que nous utilisons le plus souvent. Il peut être utilisé pour régler les professionnels qui l’acceptent ainsi que pour verser de l’argent à sa famille ou à des proches. Pour percevoir la somme, le bénéficiaire doit signer le chèque au dos et le remettre dans un établissement de sa banque. Il sera ensuite crédité.

Le chèque non barré

Ce chèque permet de demander la somme à l’agence de l’émetteur. Autre avantage, ce type de chèques peut se transmettre. Concrètement, si vous recevez un chèque non barré, vous pouvez donner ce chèque à quelqu’un d’autre pour qu’il l’encaisse à son nom. En revanche, tous les chèques non barrés sont soumis à un droit fiscal d’un montant de 1,50 euro.

Le chèque visé

C’est un chèque qui assure qu’à une date précise, la somme mentionnée sur le chèque est disponible. Toutefois méfiance, cela ne signifie en aucun cas que la somme sera disponible 24 heures plus tard…

Le chèque certifié

Publicité
C’est la même chose que le chèque visé sauf que la banque garantit que la somme sera disponible pendant 8 jours. C’est déjà nettement plus rassurant que le chèque visé. Néanmoins, les banques ne sont pas tenues de proposer ce type de chèques.

Le chèque de banque

C’est un chèque nominatif pour lequel la banque a bloqué les fonds. Il est plus que recommandé d’exiger ce type de règlement lorsque vous vendez un objet de valeur ou une voiture.