Selon "Le Parisien", le troisième homme de la présidentielle aurait mal vécu son élimination dimanche soir. Il a brièvement fendu l'armure devant ses proches avant de prononcer son discours de défaite.

Pages