Déclaration d'impôts : quelles sont les erreurs à éviter ?

Comment éviter de se faire piéger en remplissant mal sa déclaration de revenus ? Les contribuables se font régulièrement piéger en remplissant leur déclaration. Afin de vous accompagner, Planet vous alerte sur les erreurs les plus fréquentes pour éviter les oublis et confusions. Nos journalistes compilent les erreurs les plus fréquemment commises afin de pas perdre d’argent. Oublis de mention des pensions alimentaires, erreur de case pour les dons aux associations, mention des revenus fonciers dans la mauvaise rubrique ou omission de la précision de l'absence de télévision… Vous découvrirez donc dans ce dossier les erreurs les plus courantes à ne pas commettre au moment de votre déclaration d’impôts. 

Vous avez sans doute déjà remarqué que les déclarations fiscales et avis d'imposition sont remplis de sigles et autres raccourcis. Il n'est ainsi pas toujours aisé de s'y retrouver, certains sigles ou raccourcis sont en effet parfois difficiles à déchiffrer, voire à comprendre. Il est pourtant essentiel de les décoder, afin de déclarer convenablement vos impôts. Pour vous y aider et ne plus vous faire avoir, Planet vous détaille les raccourcis les plus usités, notamment pour vos déclarations foncières.

Toutefois, si malgré tous ces conseils il vous arrivait de commettre une erreur et de vous tromper en remplissant votre déclaration, sachez que depuis la loi Essoc de 2018, les contribuables bénéficient d’un droit à l’erreur en vertu duquel les intérêts de retard sont réduits de moitié en cas de régularisation spontanée et de bonne foi. Une condition cependant : avoir effectué sa déclaration en ligne.

Déduction d’impôts : quels sont les pièges à éviter ?

Au moment de payer vos impôts, de multiples solutions s'offrent à vous pour obtenir une défiscalisation. Grâce à de nombreuses dispositions légales, vous pouvez par exemple investir dans l'immobilier, dans l'art ou dans une entreprise afin de réduire votre niveau d'impôt. Toutefois, il existe plusieurs pièges dans lesquels il ne faut pas tomber dans vos démarches de défiscalisation. Votre pire ennemi : la précipitation. Dans ce dossier, Planet vous met notamment en garde contre trois de ces nombreux pièges.

Impôts : quelles sont les arnaques à éviter ?

La Direction générale des finances publiques a souvent mis en garde les contribuables contre certaines arnaques aux impôts. “Diverses escroqueries se diffusent en usurpant l'identité de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP)”, alerte sur son site l’administration fiscale. Afin de redoubler de vigilance et de savoir ce qui doit vous inquiéter, Planet liste les arnaques les plus courantes à déjouer quand vous déclarez vos impôts. Arnaques au numéro surtaxé, usurpation de l'identité de la DGFiP auprès des entreprises, escroquerie aux faux ordres de virement…Désormais, les malfrats ne se font plus seulement passer pour des particuliers, ils utilisent et reproduisent les codes, la communication, les phrases de certaines instances. Nos journalistes vous montrent comment reconnaître ce type d’arnaques mais surtout comment vous en prémunir. 

Solidarité fiscale : comment y échapper ?

Vous êtes marié ou partenaire de Pacs ? Vous devez alors, en vertu du principe de solidarité fiscale, régler les éventuelles dettes de votre conjoint. Et ce, même en cas de séparation.

Selon l’article 1691 bis du Code général des impôts (CGI), les époux et les partenaires de Pacs sont ainsi tenus solidairement au paiement de différents impôts que voici :

  • l'impôt sur le revenu : dans le cas où le couple est soumis à une imposition commune
  • la taxe d'habitation : quand le couple vit sous le même toit. Et, quel que soit le régime matrimonial des époux ou conjoints.
  • l'impôt sur la fortune immobilière

Pour éviter l’écueil de la solidarité fiscale concernant  l’impôt sur le revenu, il existe des solutions que vous détaille Planet dans ce dossier. 

"Dossiers Dossiers Impôts" : pour aller plus loin