Réforme des retraites : les annonces du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres
DERNIÈRE MINUTE. Ce lundi 23 janvier 2023, la Première ministre Elisabeth Borne a présenté la réforme des retraites en Conseil des ministres. Quelques ajustements ont été annoncés... Voici ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Dussopt, ministre du Travail.

2023 sera l'année de la réforme des retraites Le 10 janvier dernier, la Première ministre a dévoilé les mesures du projet de loi controversé du gouvernement. S'en sont suivies de nombreuses mobilisations, notamment le 21 janvierune grève interprofessionnelle a rassemblé 1,2 million de personnes dans les rues, selon les chiffres du ministère du Travail. Du côté de la CGT, on évoque pas moins de deux millions de manifestants. 

Malgré tout, Elisabeth Borne a présenté la réforme des retraites - agrémentée de quelques ajustements - ce lundi 23 janvier 2023 en Conseil des ministres. La veille, Emmanuel Macron affirmait que le projet pouvait être "aménagé" face aux vives oppositions. Lors d'une conférence de presse, Olivier Dussopt a insisté sur un point : "Notre objectif est d'obtenir un retour à l'équilibre dès 2030". Pour ce faire, le gouvernement souhaite obtenir 18 milliards d'euros d'économies grâce à une mesure phare du projet...  Quelles ont été les modifications apportées, et les sujets sur lesquels l'exécutif refuse toute concession ? On fait le point sur les annonces d'Olivier Dussopt dans notre diaporama ci-dessous. 

Réforme : les prochaines dates-clé

La réforme des retraites ayant été présentée en Conseil des ministres, quelles sont les prochaines dates à retenir ? Voici le calendrier

  • 30 janvier 2023.  Le texte de loi du gouvernement sera examiné en commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale. 
  • 6 février 2023.  A compter de cette date, les députés auront vingt jours pour prendre connaissance du texte de loi. 
  • Début mars.  C'est à cette date, au plus tard, que le texte sera présente au Sénat après adoption à l'Assemblée nationale. 
  • Fin de l'été.  D'ici la fin de l'été, le gouvernement espère pouvoir faire appliquer sa réforme des retraites. 

L’âge légal de départ

1/5
L’âge légal de départ

A l’issue du Conseil des ministres, Olivier Dussopt a martelé qu’il n’était pas question pour le gouvernement de ne pas reporter l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans. 

Les départs anticipés

2/5
Les départs anticipés

Par ailleurs, le ministre du Travail a indiqué que le gouvernement souhaiter “faciliter les départs anticipés”, ajoutant que 100 000 départs seront maintenus par an. 

La prise en compte de la pénibilité

3/5
La prise en compte de la pénibilité

Le membre du gouvernement a assuré que la pénibilité sera mieux prise en compte, indiquant une mise en avant des travailleurs “poly-exposés”. Cela correspond aux ceux qui sont exposés à plusieurs critères de pénibilité sans en remplir un totalement. 

Les carrières longues

4/5
Les carrières longues

Le ministre a également avancé que le projet de réforme prendrait mieux en compte les “entrées précoces dans le monde du travail”.  "Le texte tient compte des carrières longues avec ceux qui ont commencé à travailler avant 18 ans", a-t-il précisé. 

Voir la suite du diaporama

L’index sur l’emploi des seniors

5/5
L’index sur l’emploi des seniors

Quant à la création d’un index sur l’emploi des seniors, Olivier Dussopt a indiqué que les entreprises qui ne respectent pas la publication de cet index seraient sanctionnées. Il s'agirait d’une sanction financière.